Publications

Publications collectives

Textes et pratiques religieuses dans l’espace urbain de l’Europe moderne, éd. par Élise Boillet et Gaël Rideau, Paris, Champion, « Le Savoir de Mantice, 30 », 2020.

Ce volume pluridisciplinaire étudie une variété de textes (juridiques, liturgiques, bibliques, hagiographiques, historiques, dévots, littéraires, privés) dans leurs rapports avec les pratiques religieuses du monde urbain de l’Europe moderne. L’usage de ces textes comme supports aux pratiques, mais aussi leur production comme pratique en soi ou comme représentation de pratiques, révèlent l’étroite connexion et l’intense circulation entre publics, pratiques et espaces. Ils éclairent les relations entre les dimensions privée et publique, individuelle et collective, orale et écrite, spontanée et rituelle, théorique et pratique de la vie religieuse, ainsi que ses dynamiques socio-culturelles, économiques et politiques. Du XVe au XVIIIe siècle, la négociation de nouveaux rapports entre fidèles et clergés autant que les conflits confessionnels ont donné une importance inédite au vécu des croyants et favorisé l’émergence de la conception moderne du for intérieur. Ce volume ouvre de nouvelles pistes de recherche vers un comparatisme confessionnel tenant compte de réalités plurielles et complexes.

Contributions de: Élise Boillet, Didier Boisson, Giorgio Caravale, Monique Cottret, Laurent Curelly, Philippe Desmette, Audrey Duru, Javier Espejo Surós, Ótto Gecser, Pierre Antoine Fabre, Philippe Martin, Gaël Rideau, Véronique Sarrazin, Stefano Simiz, Julien Véronèse.

https://www.honorechampion.com/fr/champion/12331-book-08535531-9782745355317.html

Identités religieuses dans le contexte politique, culturel et littéraire des villes de l’Europe moderne, sous la direction de Gaël Rideau et Alberto Roncaccia, Firenze, Franco Cesati, « Umanistica interdisciplinare », 2020.

Ce volume étudie l’affirmation des identités religieuses et les contextes divers (politiques, culturels ou littéraires) dans lesquels elles s’expriment. Il analyse la dynamique confessionnelle et littéraire de l’identité religieuse, afin de comprendre de quelle manière elle investit les pratiques sociales, et notamment les stratégies de construction discursive, de transmission de l’information et de représentation symbolique. L’approche de ces questions a suivi deux directions spécifiques qui se retrouvent dans la bipartition du volume : la circulation des identités le long des frontières confessionnelles et le rapport entre religion et pratiques littéraires. La réalisation d’un ample éventail comparatif, en outre, a été possible grâce à la richesse des sources mobilisées (sermons, écrits religieux, écrits du for privé, textes proprement littéraires, récits de voyage, histoire et correspondance). Ce regard transversal et pluridisciplinaire permet de constater à quel point l’identité religieuse se configure le plus souvent comme une “soif d’identité” qui suscite et anime des pratiques sociales et culturelles fortement liées aux espaces urbains.

Contributions de : Guillaume Alonge, Denise Ardesi, Maria Grazia Bianchi, Xavier Gilly, Jeffrey Hopes, Helder Mendes Baiao, Corinne Leveleux-Teixeira, Béatrice Pépin, Gaël Rideau, Alberto Roncaccia.

http://www.francocesatieditore.com/catalogo/identites-religieuses-dans-le-contexte-politique-culturel-et-litteraire-des-villes-de-leurope-moderne/

Dis/simulazione e tolleranza religiosa nello spazio urbano dell’Europa moderna, a cura di Élise Boillet e Lucia Felici, Firenze, Claudiana Editrice, « Biblioteca universitaria Claudiana, 8 », 2020.

Le volume, écrit en français et en italien, propose une étude pluridisciplinaire portant sur les pratiques religieuses et leur visibilité dans l’espace urbain de l’Europe moderne, avec une attention particulière à la France et à l’Italie. Ce sujet est analysé notamment dans son rapport avec la naissance des théories et des pratiques de tolérance religieuse.

Contributions de: Chrystel Bernat, Élise Boillet, Michel Camaioni, Thomas Gueydier, Lucia Felici, Federica Fiorini, Massimo Firpo, Hélène Michon, Dennj Solera, Michaela Valente.

https://www.claudiana.it/scheda-libro/autori-vari/dis-simulazione-e-tolleranza-religiosa-nello-spazio-urbano-delleuropa-moderna-9788868982478-2144.html

La visibilité du religieux dans l’espace urbain de l’Europe moderne, éd. par Élise Boillet et Gaël Rideau, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, « Histoire », 2021.

Ce livre propose pour l’époque moderne une réflexion sur les manifestations extérieures des identités, cérémonies et pratiques religieuses dans l’espace urbain. Il interroge la pastorale, les pratiques et les récits qui en sont faits, sur le temps long et dans un croisement des disciplines pour souligner des évolutions, tout à la fois religieuses, juridiques, politiques ou culturelles. Outre une réflexion sur les questions de la place du religieux dans l’espace public, l’ouvrage ouvre l’analyse aux problèmes de l’intériorisation des pratiques, des conflits confessionnels, de la contribution religieuse à l’histoire et à l’identité urbaines, enfin de l’interprétation de la présence du religieux dans la société par les sciences de l’homme.

Contributions de : Mathilde Bernard, Cécile Beuzelin, Élise Boillet, Didier Boisson, Alain Cabantous, Jean-Baptiste Chantôme, Monique Cottret, Laurent Cuvelier, Pierre Antoine Fabre, Lucia Felici, Fabrice Flückiger, Jérémie Foa, Geneviève Gross, Thomas Gueydier, Elena Guillemard, Nicolas Guyard, Maxime Hermant, Jeffrey Hopes, Mathieu de La Gorce, Corinne Leveleux-Teixeira, Nicolas Lombart, Philippe Martin, Paula Almeida Mendes, Anne Piéjus, Sarah Pflug, Marie-Claire Phélippeau, Gaël Rideau, Stefano Simiz.

https://www.pur-editions.fr/product/8594/la-visibilite-du-religieux-dans-l-espace-urbain-de-l-europe-moderne

Le doute dans l’Europe moderne, éd. par Élise Boillet et Marco Faini, Turnhout, Brepols « Études Renaissantes », 2022.

L’époque moderne, depuis l’Humanisme et la Renaissance jusqu’aux Lumières, fut propice au doute et largement travaillée par celui-ci. La découverte de nouvelles techniques, l’exploration de nouveaux espaces, le développement de nouvelles disciplines, la formulation de nouvelles doctrines religieuses et politiques, la circulation accélérée et élargie des productions écrites par la voie de l’imprimerie ont favorisé, notamment dans les villes, la pluralité et la confrontation des idées et des opinions et l’émergence du doute dans tous les domaines. L’ambition de ce volume est de contribuer à une histoire culturelle du doute, qui reste largement à construire à partir de l’exploration de ses divers aspects. Là où le scepticisme, qui renvoie d’abord à un système, une position ou un argument philosophique, oriente l’enquête vers l’histoire intellectuelle, le doute, qui désigne un état de l’esprit ou une attitude mentale, s’applique à tous les modes de la connaissance, théoriques et pragmatiques, et invite à élargir son étude à l’histoire des émotions, des mentalités, des comportements et des pratiques. S’agissant de l’époque moderne, il a paru particulièrement opérant de privilégier le fil directeur du rapport à la religion, considérée aussi bien comme croyance que doctrine et église. En effet, loin de refermer l’enquête sur l’histoire confessionnelle, ce rapport ouvre sur les différents champs culturels, du droit aux sciences et à la littérature, et contribue à révéler les enjeux anthropologiques de la question.

Contributions de : Luca Addante, Matthieu Arnold, Élise Boillet, Jean-Pierre Cavaillé, Marco Faini, Sylvia Giocanti, Vincent Jullien, Corinne Leveleux-Texeira, Craig Martin, Hélène Michon, Paolo Procaccioli, Christian Trottmann.

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503588186-1

 

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search