Appel à communication – Simulation/dissimulation et tolérance dans les pratiques religieuses de l’Europe moderne. Simulazione/dissimulazione e tolleranza nelle pratiche religiose dell’Europa moderna.

APPEL A COMMUNICATION
«Simulation/dissimulation et tolérance
dans les pratiques religieuses de l’Europe moderne.

Simulazione/dissimulazione e tolleranza
nelle pratiche religiose dell’Europa moderna».

Università degli Studi di Firenze, 6 ottobre 2017
Séminaire pluridisciplinaire de Recherche et de Formation
Séance organisée par Élise Boillet et Lucia Felici

La journée s’inscrit dans le projet de recherche EUDIREM  consacré aux dynamiques et identités religieuses dans l’espace urbain de l’Europe moderne.
L’attention se concentre sur les pratiques religieuses, collectives et individuelles, publiques et privées, vécues comme expérience religieuse s’incarnant dans l’espace, ou plutôt les espaces, de la ville.
Un premier ensemble de recherches a porté sur le rapport entre textes et pratiques religieuses.
Un second volet, dans lequel cette journée de séminaire s’insère, enquêtera sur la question de la visibilité du religieux.
On entend mettre en relation, à partir de l’objet des pratiques religieuses urbaines, les deux thèmes de la simulation/dissimulation et de la tolérance religieuse. Il s’agit d’explorer les possibilités de la pratique religieuse, en s’intéressant aussi bien à ceux qui sont dans une position de désaccord ou de dissidence, rendue visible ou invisible dans l’espace urbain, que ceux qui, sans contester la religion en vigueur, prennent avec elle des libertés, de façon également visible ou invisible, en renonçant aux pratiques, en les adaptant ou en les transformant.

Les propositions de sujets, avec un résumé de 200 à 300 mots et un court CV, sont à envoyer
à elise.boillet@univ-tours.fr et lucia.felici@unifi.it avant le 30 avril 2017.


La giornata si iscrive in un progetto di ricerca EUDIREM dedicato alle dinamiche e identità religiose nello spazio urbano dell’Europa moderna. Al centro dell’attenzione sono le pratiche religiose, collettive e individuali, pubbliche e private, vissute come esperienza religiosa che si incarna nello spazio, o meglio negli spazi, della città. Un primo insieme di ricerche è stato dedicato al rapporto tra testi e pratiche religiose. Un secondo insieme, nel quale si iscrive questa giornata di seminario, indagherà la questione
della visibilità del fatto religioso. Si intende correlare, a partire dall’oggetto delle pratiche religiose urbane, i due temi della simulazione/dissimulazione e della tolleranza religiosa. Si tratta di esplorare le possibilità della pratica religiosa, interessandosi sia a chi si posiziona nel dissenso, reso visibile o invisibile nello spazio urbano, sia a chi, pur non contestando la religione in vigore, prende con essa delle libertà, pur esse visibili o invisibili, rinunciando alle pratiche, adattandole o trasformandole.

Le proposte sono da inviare, con un riassunto tra 200 e 300 parole e un breve CV, sono da
mandare elise.boillet@univ-tours.fr e lucia.felici@unifi.it entro il 30 aprile 2017.

CFP Firenze


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *